Pourquoi ventiler ses combles ?

Lorsque les combles ne sont pas isolés, il y a déperdition d’énergie mais aussi infiltration d’air ce qui compense considérablement l’absence de ventilation volontaire des combles.
Cependant, isoler ses combles devient nécessaire afin de préserver son logis des déperditions d’énergie et réduire sa consommation en énergie. En isolant ses combles, ces derniers deviennent plus étanches et la ventilation est d’autant moins renouvelée, ce qui dégrade considérablement l’hygiène de l’air.

Il y a deux types de ventilations possibles : la ventilation naturelle et la ventilation mécanique.

LA VENTILATION NATURELLE :
– Ventilation des combles perdus :
Lorsque les combles sont perdus et donc non-aménagés, la ventilation peut se faire simplement en installant des ouvertures sur la toiture, en choisissant une grille de ventilation à installer au pied de la toiture, et ce, en installant directement sur le faîtage de la toiture un closoir ventilé cimenté à sec ou en utilisant des chatières de ventilation.

– Ventilation des combles aménagés :
Lorsque les combles sont habitables, une ventilation naturelle est possible mais de faible proportion, il est alors plus recommandé d’opter pour une ventilation mécanique.


LA VENTILATION MÉCANIQUE :
Vous avez à votre portée deux types de ventilations mécaniques :

– Le VMC simple Flux :
Son dispositif met en dépression l’habitation, autrement dit il fait entrer l’air neuf dans les pièces en évacuant l’air vicié dans les pièces humides comme la cuisine ou les WC. Il en existe plusieurs, vous avez des VMC simple Flux autoréglable ou hydroréglable et même à basse consommation !
Ce dispositif est très facile à installer en rénovation.

– Le VMC double Flux :
Ce dispositif, quant à lui, met en équilibre l’insufflation et l’extraction au sein de la maison, il récupère par la suite l’air vicié qu’il extrait dans les pièces humides, ceci à l’aide d’un double réseau de gaines.
Le VMC double Flux est plus performant lorsque les combles disposent d’une entrée d’air. Il se fixe au centre des bouches de soufflages, ainsi il permettra à l’air de sortir par le toit, et ce, en enlevant une tuile ou en découpant la couche d’isolation tout ceci en serrant avec un collier de serrage.
Ce dispositif est compliqué à installer en rénovation à cause du double réseau de gaines qu’il faut intégrer.